You are currently viewing Les terpènes et leurs propriétés médicinales

Les terpènes sont des composés organiques qui confèrent au cannabis son arôme et sa saveur. Ils sont également responsables de l’arôme et de la saveur de divers autres organismes, principalement des plantes, ils influencent également leurs propres propriétés en interagissant avec les cannabinoïdes. Les terpènes sont formés dans les trichomes du cannabis, et leur présence est directement affectée par le spectre et l’intensité de l’exposition à la lumière.

Définition : Les terpènes

Les terpènes sont des composés aromatiques responsables de l’odeur unique de chaque variété de cannabis. Les arômes et saveurs attrayants que les consommateurs apprécient lorsqu’ils consomment du cannabis sont tous dus aux terpènes. Chaque souche a une teneur en terpènes qui lui est propre. Que vous fumez de la fleur de cannabis, des concentrés ou que vous utilisez un vapo. Ces molécules travaillent dur pour offrir à votre palais de délicieux arômes d’agrumes, de diesel, de bois, de pin, de skunk, de café, d’épices et bien plus encore.

Comment les terpènes interagissent avec le corps humain ?

 Les terpènes procurent une grande variété d’effets, dont la saveur et l’arôme. Ils aident également d’autres composés du cannabis à produire les effets désirés. C’est ce que l’on appelle l’effet d’entourage ou d’ensemble, qui est devenu un domaine essentiel de la recherche sur le cannabis.

Les consommateurs qui utilisent le cannabis à des fins personnelles ou médicales sont surtout intéressés par les effets que le cannabis produira. L’effet d’entourage suggère qu’un mélange de composés s’avérera plus puissant et efficace qu’un seul composé.

Selon la combinaison présente dans une souche donnée et la façon dont un individu y réagit, les terpènes et les cannabinoïdes peuvent renforcer ou réduire les effets de l’un et de l’autre. De plus en plus de recherches suggèrent que les terpènes jouent un rôle important, non seulement dans l’atténuation des effets intoxicants du THC, mais aussi dans la synergie avec d’autres cannabinoïdes et même dans l’amélioration de leur valeur thérapeutique.

La popularité du « dabbing », une méthode d’inhalation de concentrés de cannabis vaporisés à l’aide d’un dispositif à haute température. Il est l’un des facteurs de l’essor actuel des terpènes et de l’industrie du cannabis. Le « dab » produits une expérience douce, savoureuse et puissante. Beaucoup de « dabbers » ne savent pas que la vaporisation de terpènes à haute température peut produire des substances toxiques comme la méthacroléine et le benzène, qui ont été associés à certains cancers. Si vous voulez profiter d’un dab savoureux sans risquer votre santé, ne chauffez pas les terpènes au-delà de 215 degrés Celsius (attention chaque terpène se vaporise à température qui lui est propre).

Terpènes les plus communs

Bien que des centaines de terpènes différents aient été identifiés dans le cannabis, seul un groupe restreint d’entre eux sont présents en quantités significatives. Nous allons décrire 11 terpènes parmi les plus importants, chacun d’entre eux possède une saveur et un point d’ébullition uniques. Les expériences et la recherche suggèrent qu’ils ont également une palette de bénéfices potentiels pour la santé.

Myrcène

Le myrcène est l’un des deux terpènes les plus importants du cannabis, l’autre étant le caryophyllène. De nombreuses souches sur le marché sont dominées par l’un ou les deux, le myrcène peut être trouvé dans la citronnelle, le thym et la mangue. Le point d’ébullition du myrcène est de 167 °C. Selon une étude publiée en 2020, les chercheurs ont découvert que le myrcène peut être un anti-inflammatoire, un analgésique et un antioxydant efficace.

Caryophyllène

Le bêta-caryophyllène est un autre terpène présent dans le cannabis. Il a un point d’ébullition à 245 °C et se trouve également dans le houblon, les clous de girofle et le romarin. Il dégage un arôme herbacé synonyme de ces plantes. Comme le myrcène, il possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques ainsi que des capacités de cicatrisation.

Pinène

Le pinène est l’un des terpènes les plus couramment exprimés dans toute la nature. Plus connu dans les pins et autres conifères, le pinène est également responsable de l’arôme de pin de certaines souches de cannabis. Le pinène affiche aussi des propriétés anti-inflammatoires dans les cellules. Il peut aussi aider à prévenir les ulcères et à améliorer le flux d’air vers les poumons. Il a un point d’ébullition de 156 °C.

Limonène

En plus du cannabis, le limonène se trouve le plus souvent dans les agrumes où il procure cette odeur fraîche d’agrumes. Il a un point d’ébullition de 775 °C. Le limonène est fréquemment utilisé dans une grande variété de produits naturels, tels que les parfums et les produits de nettoyage, ce qui fait que certaines souches portent le nom et sont décrits comme sentant l’agrume. Une étude publiée en 2021 a montré que le limonène possède des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et anticancéreuses, et qu’il protège les tissus cardiovasculaires, hépatiques et gastro-intestinaux.

Terpinolène

Le terpinolène est un terpène à l’odeur de pin et d’agrumes, un point d’ébullition de 186 °C, et que l’on trouve couramment dans des plantes comme le cumin, la cardamome, l’arbre à thé, l’origan et les pommes.

Humulène

L’humulène est un terpène commun présent dans le houblon, mais également dans la sauge, le clou de girofle, le basilic, le poivre noir et le ginseng, et dégage un arôme caractéristique de houblon. Des recherches ont indiqué que l’humulène peut être un anti-inflammatoire et un analgésique efficace. Le point d’ébullition de l’humulène est de 105 °C.

Linalol

Le linalol se trouve dans le bois de rose, la bergamote, la coriandre, la rose, le jasmin et la lavande. Il a un point d’ébullition de 198 °C. Il porte un arôme floral très agréable et est souvent utilisé dans les savons et les parfums. En plus de réduire potentiellement la douleur inflammatoire comme plusieurs autres terpènes, le linalol présente des avantages potentiels uniques pour la santé. Il a été constaté qu’il inhibe la croissance des infections fongiques à l’extérieur du corps humain et possède des effets sédatifs, anxiolytiques.

Ocimène

L’ocimène à un parfum fort et doux d’herbes et à un point d’ébullition de 50 °C. On le trouve dans une grande variété de plantes. L’ocimène peut agir comme un anti-inflammatoire et peut avoir des propriétés antivirales et antifongiques.

Nérolidol

Le nérolidol, également appelé péruviol et pénétrol, se trouve dans la lavande et le jasmin. Le nérolidol est utilisé dans une grande variété de produits cosmétiques et de nettoyage et à un point d’ébullition de 124 °C. Il aide potentiellement d’autres médicaments à pénétrer dans la peau pour une administration plus efficace.

Bisabolol

Le bisabolol est un ingrédient courant dans les parfums et les produits cosmétiques. Il a un point d’ébullition de 153 degrés Celsius. On pense depuis longtemps que le bisabolol soigne la peau. Des études ont montré que le bisabolol peut réduire l’inflammation de la peau.

guaiol

Le guaiol est un composé organique que l’on trouve dans la plante gaïacum ainsi que dans le pin cyprès. Ce composé à un arôme de pin typique et un point d’ébullition de 95 °C. Il a également été identifié comme un antimicrobien potentiel dans des études de laboratoire, ainsi qu’un inhibiteur de la croissance des cellules du cancer du poumon. Le guaiol est également un composant central des huiles essentielles du fruit de Xylopia sericea qui ont des propriétés antibactériennes et antioxydantes potentielles.

Profils aromatiques uniques

Le cannabis présente généralement un arôme piquant mais agréable, les fleurs émettant un fort parfum. La saveur du cannabis est déterminée par les terpènes aromatiques présents dans la plante. Bien qu’il existe de nombreuses saveurs et arômes, certains sont courants, comme la skunk, le diesel et le pin. Ces parfums peuvent être forts et piquants, ils sont la preuve que les terpènes sont responsables en grande partie de l’odeur unique d’une variété.

Les autres sources de terpènes

Les terpènes sont les principaux composants des huiles essentielles, responsables de la régénération, de l’oxygénation et de la défense immunitaire d’une plante. Les huiles essentielles extraites d’une variété de plantes et d’aliments sont utilisées à des fins médicinales depuis des milliers d’années.

Bien que le caryophyllène isolé du houblon et du cannabis semble identique, d’autres composés présents dans le cannabis et dans le houblon donnent différents résultats. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour savoir exactement comment les effets des terpènes du cannabis se comparent à ceux des terpènes provenant d’autres sources. Il paraît clair que les terpènes de la plante de marijuana aident les autres molécules du cannabis à produire les effets souhaités.

Où trouve-t-on les terpènes sur la plante de cannabis ?

Les trichomes sont les minuscules poils glandulaires qui recouvrent la surface des plantes de cannabis, leur donnant un éclat cristallin et une sensation collante. Ils produisent des terpènes et des cannabinoïdes tels que l’acide tétrahydrocannabinolique (THCA) et l’acide cannabidiolique (CBDA), qui se transforment respectivement en tétrahydrocannabinol (THC) et en cannabidiol (CBD) lorsqu’ils sont décarboxylés. En d’autres termes, presque tout ce qu’un consommateur attend du cannabis, y compris les terpènes se trouve dans les trichomes répartis sur toute la plante.

Terpènes vs terpénoïdes : quelle est la différence ?

Les terpènes étant de plus en plus populaires sur le marché du cannabis, les termes terpène et terpénoïde sont devenus interchangeables. Mais il existe une différence notable entre les deux. Les terpènes sont des hydrocarbures composés d’hydrogène et de carbone. Lorsque le cannabis est séché et raffiné, les atomes de terpène sont oxydés et deviennent des terpénoïdes.

Pourquoi la plante produit-elle des terpènes ?

Les terpènes sont créés par les plantes comme mécanisme de défense contre les herbivores, les insectes et d’autres dangers environnementaux. Ils contribuent également à la régénération et à l’oxygénation d’une plante. À la lumière de ces fonctions, il est logique que certains stimulent potentiellement l’immunité chez les humains. Il semble que les terpènes fournissent des défenses immunitaires tant aux personnes qui consomment ces composés aromatiques qu’aux plantes qui les produisent.

Plus de 200 terpènes ont été identifiés dans la plante de cannabis, mais la plupart sont présents en si petites quantités que les laboratoires d’analyse ne peuvent même pas les détecter. La raison pour laquelle la plante de cannabis produit ces composés n’est donc pas encore très claire.

La recherche a identifié plusieurs facteurs qui contribuent à la diversité des terpènes. Les enzymes responsables de la création de la structure des terpènes, peuvent soit fournir des voies pour la production de nouveaux terpènes entiers, soit créer de multiples terpènes à partir de la même structure de base.

Les terpènes peuvent également continuer à se diversifier dans le cadre d’une défense contre des ennemis naturels qui évoluent et se diversifient au fil du temps. La diversité des terpènes peut être le résultat de l’intervention humaine. Ou, plus précisément, les différences chimiques que nous observons dans le cannabis peuvent être le résultat d’une culture extensive et d’une sélection pour une variété de caractéristiques souhaitées.

Comment les conditions de croissance, de récolte et d’affinage affectent le profil terpénique ?

L’importance de la préservation des terpènes n’a jamais été aussi grande pour le marché du cannabis qu’aujourd’hui. Les conditions de culture, les méthodes de récolte et les techniques de séchage ont toutes une incidence sur l’expression terpénique des plantes, ce qui permet aux cultivateurs de créer des variétés de grande valeur qui répondent à la demande des consommateurs pour des produits de qualité.

La culture du cannabis en intérieur permet au cultivateur de mieux contrôler les facteurs environnementaux tels que la lumière, la température et l’humidité, mais également sur l’apport en nutriments, ce qui lui donne une plus grande influence sur l’expression des terpènes de la plante. La culture hydroponique est une alternative à la culture en terre et fait référence à un système de culture de plantes dans une solution nutritive et de l’eau sans terre.

Si l’hydroponie n’inhibe pas nécessairement l’expression des terpènes, la culture traditionnelle en terre est un moyen plus fiable de garantir un profil terpénique marqué. Un excès de nutriments peut aussi inhiber l’expression des terpènes, ce que les cultivateurs combattent en optimisant l’apport en nutriments durant les deux dernières semaines avant la récolte.

Les cultivateurs ne doivent récolter ni trop tôt ni trop tard s’ils veulent obtenir un profil riche en terpènes. Une récolte précoce empêche les trichomes de produire des cannabinoïdes et des terpènes, tandis qu’une récolte trop tardive peut produire des trichomes dont la puissance chimique a diminué ou qui se sont complètement décomposés. Des trichomes bien mûrs seront gras, distincts et translucides à la surface de la plante, et ils seront riches en terpènes.

E-BOOK GRATUIT

10 CONSEILS DE PROS POUR LA CULTURE DU CANNABIS

Laisser un commentaire