comment activer le cannabis
  • Post category:Lifestyle

En explorant le monde du cannabis, vous entendrez peut-être parler d’un processus appelé « décarboxylation ». La décarboxylation est un processus chimique qui active les composés psychoactifs du cannabis. Elle peut être utilisée pour rendre les edibles au cannabis plus puissants, mais c’est en fait bien plus qu’une simple technique de cuisson.

Que signifie « décarboxylation » ? Il s’agit d’une réaction clé dans le processus de création des cannabinoïdes, qui confèrent au cannabis certains de ses effets. En comprenant le fonctionnement de ce processus, vous pouvez mieux prévoir les effets des différents produits.

Curieux d’en savoir plus sur cette réaction chimique clé ? Lisez la suite pour découvrir la science derrière la décarboxylation et apprendre à décarboxyler votre propre cannabis pour des résultats optimaux.

Comment les cannabinoïdes se développent et se transforment naturellement ?

Pour comprendre la décarboxylation, il faut d’abord savoir que le cannabis regorge de substances chimiques actives à l’origine de ses nombreux effets médicinaux. En fait, plus de 500 substances chimiques différentes ont été identifiées dans la plante et au moins 144 d’entre elles sont des cannabinoïdes, des composés qui sont pour la plupart uniques au cannabis. Pour comprendre comment les cannabinoïdes se forment dans la plante de cannabis, il faut d’abord comprendre comment fonctionne la décarboxylation.

L’un des cannabinoïdes les plus connus est le THC, qui est une forme abrégée de tétrahydrocannabinol. Le CBD et le CBG sont également des cannabinoïdes couramment référencés, mais saviez-vous que tous ces cannabinoïdes commencent leur vie sous une autre forme ? Le THC, le CBD et le CBG font référence à ce que l’on appelle les « formes neutres » de ces cannabinoïdes. Ces cannabinoïdes puissamment médicinaux sont généralement consommés sous cette forme neutre, mais ils ont en fait commencé sous une forme acide et ont dû se transformer en cours de route.

C’est ainsi que les choses fonctionnent généralement en botanique et en biologie lorsqu’il s’agit de transformations chimiques. Des molécules se forment au cours de la croissance de la plante et, dans certaines conditions, comme la chaleur, la lumière ou l’oxydation, ces molécules se transforment. Un produit chimique se transforme en un autre, puis ce nouveau produit chimique se transforme en un autre. Ce cycle peut prendre de nombreuses itérations en fonction des produits chimiques et des conditions. En ce qui concerne les cannabinoïdes (les ingrédients actifs de la marijuana), une molécule précurseur acide (THCA) devient du delta-9-tétrahydrocannabinol après avoir été exposée à la chaleur et à la lumière.

Voici un conseil pratique : les acides ont un A à la fin de leur nom, et si vous voulez vous souvenir de la forme des cannabinoïdes (comme le THC ou le CBD), pensez simplement au A de leur nom. La forme acide du THC est THCA, le CBD est CBDA, et ainsi de suite. Les formes neutres sont souvent considérées comme plus puissantes ou médicalement actives, bien que, selon vos besoins, vous puissiez trouver certains précurseurs acides plus utiles médicalement. Les formes acides et neutres des cannabinoïdes peuvent toutes deux avoir des utilisations médicinales puissantes.

Bien que ces changements soient légers en termes de structure chimique, ils peuvent avoir un effet considérable sur la façon dont les consommateurs se sentent. Qu’il s’agisse de modifier les effets médicinaux ou le niveau de psychoactivité, les changements deviennent perceptibles à ce niveau.

CBGA : La mère de tous les cannabinoïdes

La plupart des précurseurs d’acides présents dans la plante de cannabis possèdent leurs propres précurseurs. Le CBGA, par exemple, est un précurseur du THCA, du CBDA et du CBCA en plus du CBG. Aux premiers stades de la croissance de la plante, le principal cannabinoïde présent est le CBGA. Cependant, au fur et à mesure de la croissance et du métabolisme de la plante, ceux-ci se transforment en d’autres précurseurs acides. Pour cette raison, le CBGA est souvent appelé « la mère de tous les cannabinoïdes »  la première étape du processus de transformation de tous les autres cannabinoïdes.

Comment activer le THC : Transformer le THCA en THC

Prenons le cas du THC, le cannabinoïde le plus abondant dans le cannabis. Il se présente d’abord sous la forme de CBGA, puis se transforme en THCA, la forme acide du THC. Lorsque vous achetez du cannabis sous sa forme de fleur brute, il contient peu de THC. En fait, c’est la forme acide, le THCA, qui est présente en grande quantité. Sous cette forme acide, le THCA a de grands avantages médicinaux, mais il n’est aucunement psychoactif. En revanche, le THC est extrêmement psychoactif.

Pour convertir le THCA en THC, une réaction de décarboxylation doit avoir lieu. Celle-ci fait passer le cannabinoïde d’une structure chimique à une autre, de la forme acide à la forme neutre.

Lorsque vous fumez ou vaporisez du cannabis, la chaleur de votre flamme ou de votre élément chauffant convertira automatiquement votre THCA en THC.

On parle souvent de décarboxylation lors de la préparation de nourriture à base de cannabis, les « edibles». Ils doivent d’abord être décarboxylés avant d’être consommés. Une erreur fréquente dans la fabrication de produits comestibles est d’oublier cette étape importante. Le résultat est un produit comestible qui ne procure pas les effets psychoactifs escomptés.

On parle généralement de décarboxylation pour le THC, mais les autres cannabinoïdes ont également leurs propres précurseurs acides et ne prennent leurs formes neutres qu’après une transformation. Le CBD vient du CBDA, le CBC vient du CBCA et le CBG du CBGA. 

La transformation du THC
Du CBGA au CBN

Mais, ce n’est pas la fin de l’histoire. Si le THC reste exposé à la chaleur et à la lumière, il continuera à se transformer et peut se transformer en CBN ou en Delta-8 THC, qui sont également des cannabinoïdes médicinaux, mais dont les effets sont très différents.

Qu’est-ce qu’une réaction de décarboxylation ? 

Nous savons donc maintenant que les cannabinoïdes passent d’une forme à l’autre par décarboxylation, mais qu’est-ce qu’une réaction de décarboxylation ?

En grandissant, les plantes passent par un processus de photosynthèse, ce qui signifie qu’elles tirent leur énergie de la lumière du soleil. Au cours de ce processus, le dioxyde de carbone présent dans l’air est transformé en une molécule organique, qui crée des cannabinoïdes acides. Mais ces molécules sont assez instables et se décomposent souvent en différents composés.

Au cours du processus de décarboxylation, l’inverse se produit. Lorsqu’il est exposé à la lumière, à la chaleur ou à l’oxydation, l’atome de carbone se détache de la molécule organique et ramène sa structure à une forme neutre.

Comment décarboxyler le cannabis

La décarboxylation est un thème récurrent dans la fabrication des produits comestibles. Ce n’est pas une étape essentielle pour la fabrication d’edibles au cannabis, mais elle est nécessaire si vous voulez obtenir les effets d’un cannabinoïde neutre. Si vous ne décarboxylez pas le THCA que l’on trouve en abondance dans le cannabis brut non chauffé, vous ne ressentirez aucun effet. Il en va de même pour les autres cannabinoïdes neutres : s’ils ne sont pas décarboxylés, ils ne produiront aucun effet.

Le cannabis et la decarboxylation

Pour faire des edibles au cannabis, la plupart des gens utilisent un four pour chauffer lentement leur cannabis à la température requise.

Pour transformer le THCA en THC, commencez par préchauffer votre four à 105-120° C. Cette température varie en fonction du temps que vous laisserez votre cannabis dans le four et du cannabinoïde que vous espérez décarboxyler.

Ensuite, coupez votre weed en petits morceaux et placez-le sur une plaque de cuisson. Après avoir préchauffé votre four, mettez la plaque de cannabis dans le four et faites cuire pendant 30 à 40 minutes.

Le CBD se décarboxyle à une température plus élevée, donc si vous travaillez avec du cannabis qui a des niveaux élevés de CBDA, réglez votre four à 140° C et laissez-le pendant 60-90 minutes.

Une note sur les terpènes et la decarboxylation

Lorsque vous chauffez votre cannabis, vous pouvez également tenir compte de l’effet de la décarboxylation sur les terpènes de votre cannabis. Les terpènes ont une température d’évaporation plus basse que les cannabinoïdes. Donc, si vous essayez de les travailler, il est préférable d’utiliser des températures plus basses. Gardez également à l’esprit que des températures supérieures à 400° C peuvent provoquer la décomposition des terpènes en produits chimiques aux propriétés cancérigènes connues, il est donc préférable de viser des températures plus basses.

Livre électronique gratuit dur la culture du cannabis

E-BOOK GRATUIT

10 CONSEILS DE PROS POUR LA CULTURE DU CANNABIS